Vous entendez parler, depuis peu, de la digitalisation des entreprises. Oui mais … Cela peu vite devenir un casse tête pour les non initiés! Vous avez l’idée, le projet, et vous vous retrouvez seuls, face à un “monstre” de technologie.

La digitalisation est omni présente non seulement dans nos vies professionnelles mais également dans nos vies privées, avec l’émergence des solutions en lignes pour gérer votre quotidien:  Gestion de vos documents administratifs, logiciels de comptabilité, etc.)

La transformation numérique, concept né en 2010.

Elle est le résultat de l’évolution des techniques informatiques et de leur impact sur les organisations. Quelle transformation – qui implique un devenir encore à définir, à l’inverse de la transition qui suppose un futur connu et prévu – apportent ces nouvelles technologies numériques dans l’organisation et l’usage des contenus et des données.

La dimension « contenus et données »

A travers quatre axes – les fonctions, les dispositifs, la gouvernance et les projets -, il s’agissait de rendre compte de l’impact des nouvelles technologies numériques sur l’organisation et l’usage des contenus et données.

Les fonctions

La fonction relative à la gestion de l’information est toujours aussi hétérogène dans l’appellation, le périmètre, les missions, et peu centralisée. La centralisation de cette fonction (assimilée à la gouvernance) n’existe que dans les grandes entreprises, depuis moins de 5 ans, avec une appellation non homogène et un haut niveau hiérarchique.

Les dispositifs

Les dispositifs pour gérer ces contenus sont multiples, hétérogènes et corrélés à la taille et au statut de l’organisation. L’implantation d’intranets et d’espaces partagés (qui peuvent encore être sous Lotus Notes) est totale dans les grandes entreprises.

La gouvernance

La notion de gouvernance de l’information ne paraît pas encore « mature » dans toutes les entreprises françaises. Seules les grandes entreprises semblent avoir pris la mesure de l’enjeu de la transformation numérique dans les données et contenus en créant une fonction transverse dotée de moyens, chargée de coordonner et simplifier cette gestion.

Les projets

Outre les nouveaux dispositifs (espaces partagés, cloud), les projets à court terme concernent les pratiques et l’organisation des contenus. Trois orientations se dessinent : l’amélioration de l’organisation et/ou de la gouvernance des contenus, l’accompagnement des collaborateurs et le développement de pratiques communes.

Source cairn.info